Erreur

Fermer

Il y a les erreurs suivantes :

  •  
Fermer

Histoire

A l’origine manoir de Trois tours, ce qui s’appelait alors le Château du Vivier se mua au grès de ses nombreux propriétaires du XIXe siècle, en une fastueuse demeure accumulant les références au Moyen Âge et à la Renaissance. Cinq cent ans plus tard, il nous offre encore un magnifique exemple de l’architecture gothique du siècle dernier. 

Les transformations du XIXè à nos jours

Le cadastre de 1810 montre un ensemble de bâtiments dont le principal est accosté de trois tours, entourées de toutes parts de larges douves d’eau avec au couchant, un grand verger.

 Un anglais, Sir Thomas Holland ajoute sur la partie méridionale, deux grosses tours couronnées de faux mâchicoulis et de créneaux entre 1816 et 1822. Au milieu de ce siècle, des archives attestent de la construction d’écuries entre deux ailes abritant d’un côté une Chapelle, et de l’autre, ce qui est dénommé un « Chenil » qui comportait également une boulangerie et des chambres. Les deux dernières tours (au Nord) plus simples et plus élancées sont construites par le Comte et la Comtesse de Brissac avant 1852.

La pièce principale avec à l’intérieur une cheminée et un escalier à large visse de pierre sont datées du XVè. Aujourd’hui, y est aménagé le hall d’accueil du château avec la cheminée reconstruite à l’identique et l’escalier d’origine qui mène aux chambres. 

Ce que l’on nomme maintenant L’Orangerie a remplacé les écuries dont les têtes de chevaux rappellent encore la fonction initiale du bâtiment. Les piliers et les lourdes portes des deux entrées sont d’époque ! En entrant dans le Club House actuel, vous êtes saisi par la grandeur du fronton classique triangulaire qui habillait ce qui était la Nef de la Chapelle avec son autel depuis transféré dans le bar du château hôtel. 

+33(0)2 47 24 69 75 Coût selon la tarification en vigueur

On vous rappelle

recevoir nos offres